Skip to content

Manifestation à Paris pour l’anniversaire de la révolution syrienne

mars 19, 2012

La révolution syrienne a fêté son anniversaire ce weekend à Paris. Elle commémore une année de résistance et de répression. Deux jours après le rassemblement solennel du 15 mars devant l’Hôtel de ville, la manifestation organisée samedi 17 mars par l’association Souria Houria se voulait avant tout un cri de soutien au peuple syrien.

Partie de Barbès en direction de Bastille, la manifestation a eu lieu dans le cadre plus général d’une « marche solidaire contre le colonialisme et le racisme », parrainée notamment par les associations D’ailleurs nous sommes d’iciSortir du colonialisme, ou encore le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), parmi de nombreux autres. C’est pourquoi la « marche » se présentait au départ sous la forme d’un grand pot-pourri de revendications sans grand rapport avec la cause syrienne, dont le cortège arrivait juste après un groupe en faveur de la régularisation des sans-papiers, puis était suivi d’une marche contre le racisme, d’une autre anticolonialiste, anti-Ouattara ou encore de manifestants en soutien au peuple tamoul..

Mais c’est bien le cortège syrien qui rassemblait le plus grand nombre de manifestants, et qui montrait le plus d’enthousiasme ; les slogans enragés, repris en choeur par la foule, en Arabe et en Français, tranchaient net avec le pas grave et silencieux des ligues antiracistes ou le bagou folk des jeunes militants de gauche. Rapidement, le camion syrien a pris la tête de la manifestation, et d’une place à l’autre les Parisiens ont pu entendre le célèbrissime  « Ech-cha`ab yourid issqat el-nizam » (littéralement : « Le peuple veut la chute du régime », l’un des grands slogans des révolutions arabes).

Malgré l’abondance de drapeaux syriens, la plupart des manifestants auxquels nous avons parlé se sont présentés comme « Tunisiens », « Égyptiens », « pas de Syrie ». Yayah, enveloppé dans un drapeau tunisien et brandissant une pancarte, nous explique :

« Normalement je suis là pour la Syrie, mais en fait pour tous les Africains également : en Égypte l’armée n’est pas encore partie,et en Tunisie et en Libye il y a des problèmes. Alors je suis ici pour la Syrie, oui, mais aussi pour tout le monde arabe »

A la question : « Pourquoi manifestez-vous ?« , beaucoup de gens se dérobent d’abord : « On n’est pas syrien, on ne peut pas parler pour eux… » ; mais la réponse la plus courante est : « Solidarité avec le peuple syrien« . C’est ce que nous a dit par exemple Soraya, étudiante à Paris, en ajoutant : « On espère attirer l’attention des politiciens. Vous me demandez s’il est utile de manifester ? Mais c’est le seul moyen qu’on a« .

Certains ont des attentes plus précises. Ainsi, Youcef et ses camarades, « Tunisiens solidaires de la révolution syrienne » espèrent « que le message passe, que le monde sache ce que subit le peuple syrien, et qu’une intervention internationale mette fin au massacre« .

« Notre action est humanitaire », assure Ali, membre fondateur d’AAVS (Association d’aide aux victimes en Syrie). Il nous explique que son association n’a aucune orientation politique ; elle collabore avec le comité de médecins syriens de Paris pour faire sortir de Syrie des blessés et des malades victimes de la répression. Pour lui, la première demande de la révolution, qui dépasse les opinions politiques,  c’est la liberté et la démocratie.

Un sourire aux lèvres, Ali relativise :

« Si des manifestations comme celle-ci sont efficaces ? Sur le terrain, non. C’est une forme d’expression, pour extérioriser aussi, mais la seule solution est une solution interne, c’est aux Syriens de voir. La manifestation ne sert à rien politiquement, mais au niveau des associations, ça nous aide beaucoup ; ça nous permet d’être plus visibles, de nous faire connaître auprès des gens. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Evan Fisher.

Loïc Bertrand.

Photos d’Evan Fisher et Loïc Bertrand.

ACCUEIL

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :