Skip to content

Revue de presse (29 mars – 6 avril)

avril 8, 2014
De droite à gauche : Les moustiques nous les gazons!  Rfiss (spécialité culinaire de l'est) et crêpes. Nous vous promettons le paradis! Salauds d'étudiants. Gagnants, on vous tue, perdant, on vous tue. A bas, celui qui nous aime pas!

De droite à gauche : Les moustiques nous les gazons! Rfiss (spécialité culinaire de l’est) et crêpes. Nous vous promettons le paradis! Salauds d’étudiants. Gagnants, on vous tue, perdants, on vous tue. A bas, celui qui nous aime pas! Source : echoroukonline.com

Cette semaine une revue de presse axée sur la diplomatie avec la visite officielle du secrétaire d’Etat américain John Kerry dans la région. Sa présence en Algérie suscite de nombreux commentaires concernant la position officielle américaine dans les élections présidentielles en coursAlors que la campagne présidentielle bat son plein, cette visite fait couler beaucoup d’encre dans les journaux algériens.

Selon le quotidien al-Watan qui titre dans son édition du 2 avril 2014, « Que vient faire John Kerry en Algérie? », cette visite serait une « maladresse diplomatique » et pourrait être perçue comme une caution de Washington au pouvoir en place. Dans son article, Fayçal Métaoui fait transparaître la crainte de la classe politique, opposée au quatrième mandat de Bouteflika, concernant la médiatisation de cette visite. Il souligne l’enjeu de la récupération politique par le camp Bouteflika de la visite du secrétaire d’Etat américain, tout en rappelant les enjeux stratégiques des Américains dans la région.

Du côté américain on se défend d’une quelconque promotion arguant que cette visite aurait été planifiée depuis novembre 2013. Comme John Kerry le rappelle dans une déclaration rapportée par l’agence de presse algérienne, Algérie presse service. (Traduction en français vers la fin.)

De son côté, la revue en ligne Jeune Afrique accentue le trait sur la volonté américaine d’une stabilité politique en Algérie. Elle souligne les considérations sécuritaires des États-Unis dans la région, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en Afrique du Nord. La revue fait également l’étal de l’intérêt américain d’un infléchissement de la politique algérienne en leur faveur. En effet, au vu des tensions avec la Russie, l’Algérie est au centre des préoccupations américaines. Allié indéfectible du Kremlin, l’Algérie est aussi le troisième exportateur de gaz en Europe. Les Américains cherchant ainsi à limiter la dépendance de leurs partenaires européens à l’énergie russe.

John Kerry félicite le pouvoir algérien - Source : presse-dz.com

John Kerry félicite le pouvoir algérien – Source : presse-dz.com

Dans la même ligne éditoriale, le quotidien algérien arabophone al-Khabar, qui jouit d’une relative indépendance, titre le 2 avril : « L’œil américain sur ses intérêts, pas sur la présidentielle ». Il affirme que la visite du secrétaire d’Etat américain est uniquement stratégique et déconnectée de la présidentielle, l’Algérie étant la suite logique du voyage de Kerry au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

La visite du secrétaire d’État Kerry dans la région intervient également dans un contexte de tensions autour des pourparlers entre Israël et Palestine.

Le quotidien panarabe al-Quds al-Arabi, pro-palestinien, traite de la réaction palestinienne face au refus israélien de libérer des prisonniers. L’Autorité palestinienne demande en effet son adhésion à une quinzaine d’institutions et traités internationaux. L’article analyse cette décision comme la preuve d’un échec de la diplomatie américaine. Le journal met en lumière le levier de pression que constitue cette action, rapportant les paroles de Mahmoud Abbas : « Tant que les prisonniers ne seront pas libérés, nous demanderons l’adhésion à des institutions internationales. »

Dans la même veine, L’Orient le jour, quotidien libanais, titre le 2 avril : « L’échec des pourparlers de paix avec Israël au bord du gouffre : Abbas en appelle à l’ONU ». En plus du refus de libérer des prisonniers politiques, comme le prévoyaient les accords passés sous l’égide américaine, la colonisation israélienne est également évoquée comme cause de l’impasse actuelle. Ces mêmes accords fixent au 29 avril le terme des négociations. En outre, l’article rappelle les efforts déployés par la diplomatie américaine pour l’extradition de l’espion Jonathan Pollard, condamné à la prison à vie pour espionnage par les États-Unis.

Al-Hayat, quotidien arabophone libéral et pro-saoudien, fait une analyse détaillée des points de discorde, tout en précisant que le processus de paix est sur la bonne voie, saluant ainsi le travail de la diplomatie américaine. L’article indique également que le plan proposé par Washington a été refusé par l’Autorité palestinienne, qui le qualifie de « projet israélien ». Pour conclure, al-Hayat salue la manœuvre de l’Autorité palestinienne pour remettre les Américains au cœur des négociations.

Au Liban la presse se concentre sur le plan de sécurité mis en place il y a une semaine à Tripoli. Ce plan intervient après un mois de mars particulièrement sanglant, avec plus de 30 morts dans des escarmouches. En effet des quartiers du nord de la ville, tels que Bab al-Tabbaneh, sont divisés entre pro et anti-Assad.

"Liban...le plan de sécurité de Tripoli"

« Liban…le plan de sécurité de Tripoli » – Source : al-Hayat

Le quotidien al-Hayat, proche du pouvoir saoudien, décrit ce plan de sécurité comme une réussite tout en soulignant les divers défis qui attendent le gouvernement libanais. Le plan de sécurité aurait permis l’arrestation de près de 21 personnes (la plupart pro-Assad) et l’arrêt des violences à Tripoli. Malgré cela le quotidien rappelle les protestations qui ont eu lieu à Beyrouth concernant le « feuilleton politique » qui se joue actuellement à l’assemblée des députés où l’on s’empêtre dans les projets de loi.

Une belle opération de communication pour un gouvernement dans la tourmente, comme on peut le lire dans les colonnes d’ Asharq al-Awsat, quotidien proche du pouvoir saoudien. Le journal arabophone évoque la confusion qui règne au Liban. Le plan de sécurité a paralysé une grande partie du pays, notamment les routes et les aéroports, et a suscité une vague de protestations et manifestations à travers le pays. Une grève générale, aux accents sociaux, est également prévue pour le mercredi 9 avril. On retrouve en effet parmi les revendications une augmentation générale des salaires.

Protestations totalement absentes de l’article de l’Orient le Jour, proche de l’élite chrétienne libanaise, qui encense ce plan de sécurité et l’efficacité de l’armée. Les forces de sécurité seraient parvenues en deux jours à arrêter plus de soixante-quinze personnes, démanteler les barricades et faire à nouveau régner l’ordre dans la ville.

Enfin en Égypte, le chanteur Tamer Hosni, fait face à une forte opposition chez les féministes cairotes.
Dans son clip « Si el-Sayed », où apparaît le rappeur américain Snoop Dogg, Tamer Hosni chante l’obéissance dont doit faire preuve une femme envers son homme… Voici une traduction partielle de la chanson : « Tu te souviens quand tu as dit OK, quand j’étais fâché et que je voulais pas t’embrasser ? C’est moi qui te dis ce que tu dois faire, c’est moi qui dis comment tu dois faire» 

En réponse à ce machisme affiché, l’humour d’une bédéiste cairote qui a créé « Qahera super hero ». Dans cette bande dessinée, une super héroïne dénommée Qahera (le Caire) combat harcèlement et violences faites aux femmes.
Excédée par la chanson de Tamer Hosni, Qahera intervient (en arabe). Et en version anglaise.

Léo Marty

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :