Skip to content

Traverses

465254_261098813970425_992998801_o

C’est dans les endroits où il y a le plus de bordel, que la créativité a tendance à émerger et à être la plus riche. Berlin, coupée en deux pendant un temps, est aujourd’hui l’endroit le plus convoité par les artistes et les DJ’s les plus en vogue. C’est la capitale européenne de ce qu’on appelle la culture underground (souterraine). Il y a des scènes underground partout, dans toutes villes, dans des endroits où on ne s’y attend pas. Je vous emmène de l’autre côté de l’hémisphère, dans une contrée qui fait beaucoup parler d’elle, pas pour ses innovations artistiques ou sa scène électro, mais pour les conflits qui l’y traversent. En Israël, aussi, il existe une culture underground : la plus inconnue et pour cela la plus intrigante à mes yeux est la scène underground palestinienne d’Israël qu’on appelle plutôt la scène «arabe alternative» ; qui donc existe, qui est vivante, innovante, créative, malgré l’environnement conflictuel, guerrier et meurtrier.

Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                      

Photographier pour raconter: Çoşkun Aşar

JANVIER 24, 2013

timthumbCAFVJ5CDÇoşkun approche les quarante ans mais il en parait dix de moins. Les plis qui marquent le tour de ses yeux quand il sourit sont probablement le seul indice de son âge. Des yeux qui, depuis les années qu’ils se promènent dans Istanbul et la région, sont exercés ; l’intensité du regard ne trompe pas. Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                      

Cinéma Sahara

OCTOBRE 14, 2012

Chedli Saker aurait pu passer une soirée tranquille, si nous n’avions pas cherché à connaître l’histoire du Cinéma Sahara. Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                        

Les crimes d’honneur en Jordanie

OCTOBRE 10, 2012

« Je l’ai tuée parce qu’elle n’était plus vierge, […] elle a fait une erreur volontairement ou non. Il vaut mieux qu’une personne meure plutôt que la famille entière soit couverte de honte et de disgrâce. C’est comme une caisse de pommes. Si vous avez une pomme pourrie, la garderiez-vous ou bien vous en débarrasseriez-vous? Moi, je m’en suis débarrassé », affirmait Sarhan, meurtrier de sa sœur Yasmine violée par son beau-frère.1

Qu’une fille soit victime de viol, qu’elle se prostitue, qu’elle tombe amoureuse ou enceinte, qu’elle mâche du chewing-gum, passe beaucoup de temps au téléphone, porte des vêtements jugés inappropriés, se maquille ou agisse de façon contraire aux codes imposés par une société très conservatrice, justifie encore aujourd’hui chaque année, en Jordanie, une vingtaine d’assassinats sordides (répertoriés), le plus souvent sur des filles, de la part de membres de leur famille. Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                       

Qui a tué le rossignol du raï ?

SEPTEMBRE 29, 2012

Cheb Hasni , le roi du raï sentimental, meurt assassiné à 26 ans, le 29 septembre 1994, à 11h58. Pan pan, son corps est retrouvé sans vie, gisant à l’angle de la rue où il vivait avec ses parents, dans le quartier Gambetta, à Oran. Le 29 septembre 1994, à la mort de Cheb Hasni, c’est toute la génération parabole qui est en deuil.

Véritable Stakhanov de la chanson, il sort 150 albums en huit ans, ce qui représente somme toute des milliers de cassettes audio vendues dans tout le pays, mais aussi en Afrique, en Asie, en Europe et à Las Vegas.

Assassiné parce qu’il chantait l’amour impossible, les romances du pays, les problèmes de logement et les affres du désir, thématiques jugées “démoniaques” et “débauchées” par certains.

On lui rend hommage comme on peut. En 1997, toutes les épiceries de la capitale sont approvisionnées en chewing-gum à la fraise avec dedans, des images du troubadour à collectionner. Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                        

Dub the Casbah

AOÛT 20, 2012
.

Un Sound System au pied du ministère de la Défense tunisien. C’est à Tunis que ça se passe, le 9  août dernier, dans le quartier populaire de Bab Menara, situé à la lisière de la Casbah – le quartier des ministères – et de l’historique Medina. Mais à deux pas des concerts de musique traditionnelle qui ont lieu dans la Medina durant le mois de ramadan, c’est une tout autre ambiance qui règne dans “Bab Menara City”, comme la surnomment certains. Lire la suite…

                                                                                                                                                                                                      

« J’ai été recalé par le Hezbollah »

AVRIL 24, 2012

Ali vit à Borj el-Brajné, un quartier chiite de la banlieue Sud de Beyrouth. J’ai eu la chance d’être invitée dans la grande demeure de sa famille, une des rares maisons de ce quartier à n’avoir pas subi de dégâts majeurs durant la guerre civile (1975-1990) ou lors des bombardements israéliens de 1982 et 2006. Seuls quelques impacts de balle nous rappellent que nous sommes dans la banlieue Sud. Nous prenons le café dans le salon, entourés de meubles anciens et de tapis persans. Ali a 22 ans et travaille pour une compagnie aérienne libanaise qui dessert essentiellement l’Afrique. Il vient de rentrer du Tchad et profite de quelques jours de vacances chez ses parents. Il me raconte alors comment il a voulu se rapprocher du Hezbollah, organisation qu’il n’est pas facile d’intégrer. Lire la suite…

.

                                                                                                                                                                                                   

Le poids du clientélisme : une continuité des pratiques politiques au creux du printemps arabe ?

AVRIL 20, 2012

Derrière les dynamiques et bouleversements politiques apparents que connaissent certains pays du monde arabe aujourd’hui, certaines structures demeurent : c’est le cas des réseaux clientélistes tissés par les autorités, et utilisés comme des outils pour gouverner, contrôler la société. Bien que des démocraties représentatives se mettent en place sur les ruines de régimes dictatoriaux en Egypte, ou encore en Tunisie, la question de la nature du pouvoir reste posée : les nouvelles autorités ne font-elles pas appel aux mêmes opérateurs de pouvoir que les régimes précédents pour gouverner ? D’où la nécessité de mettre en lumière le poids déterminant des réseaux clientélistes dans les pays arabes – révolutionnés ou non -, qui a souvent été posé comme une constante culturelle au-delà des institutions politiques. Et garder à l’esprit cette donnée trop souvent éludée est cruciale pour qui tente de saisir, de comprendre les évolutions politiques et sociales. Lire la suite…

  Par Juan Ignacio Castien Maestro,

professeur à l’Université Complutense de Madrid.

.

                                                                                                                                                                                                    

Analysis of the Ground Zero Mosque controversy

AVRIL 16, 2012
stop-the-mosque-at-ground-zero-rally-july-2010-2Lire l’article en Français

Joy Behar : Let me start with you Pam. Why are you so against the center?

Pamela Geller : I’m against the mosque at Ground Zero. We feel it is intolerant. It is insensitive to the families and to America that was attacked on 9/11. We feel it would be more appropriate maybe to build a center dedicated to expunging the Koranic texts of the violent ideology that inspired jihad, or perhaps a center to the victims of hundreds of millions of years of Jihadi wars, land enslavements, cultural annihilations and mass slaughter.

Joy Behar : I understand that it’s not exactly a mosque. It’s a community center, right, Daisy?

Daisy Khan : Yes, it’s a community center with a prayer space inside.

Joy Behar : With a prayer space.

Pamela Geller : A prayer space is a mosque. It’s a mosque.

Dialogue taken from the Joy Behar Show, shown on CNN the 26 May 2010.

Continue reading…

.

                                                                                                                                                                                                      

Les voies difficiles de la jeunesse algérienne

AVRIL 10, 2012

L’Algérie post-coloniale a connu en 30 ans des bouleversements considérables, sur fond d’explosion démographique et de croissance urbaine. Aujourd’hui, la population de cette Algérie est urbaine à 67%, et elle est jeune. Constantine, troisième métropole algérienne, avec plus de 60% de sa population âgée de moins de 35 ans, apparaît comme un exemple éloquent. Malgré une bureaucratie algérienne réputée immobile et figée, des gens s’investissent bel et bien pour développer des projets éducatifs et sociaux destinés aux jeunes. C’est le cas de l’équipe de l’Office des Établissements de Jeunes (ODEJ), à Constantine, que j’ai rencontrée en janvier 2012 lors d’un voyage d’étude en Algérie. Lire la suite…

.

                                                                                                                                                                                                       

« Ground Zero Mosque » : Retour sur une polémique

MARS 14, 2012

stop-the-mosque-at-ground-zero-rally-july-2010-2Read this article in English

Joy Behar Commençons par vous, Pam. Pourquoi êtes-vous opposée à ce point au centre ?

Pamela Geller : Je suis opposée à la mosquée de Ground Zero. Nous estimons que le projet est intolérant, qu’il est blessant pour les familles et l’Amérique qui a été attaquée le 11 septembre. Nous estimons qu’il aurait été peut-être plus approprié de construire un centre qui se serait consacré à effacer des textes coraniques l’idéologie violente qui a inspiré le Jihad, ou encore un centre dédié aux victimes des centaines de millions d’années de guerres jihadistes, d’asservissements de pays, d’annihilations de cultures et de massacres.

Joy Behar : Je crois comprendre qu’il ne s’agit pas exactement d’une mosquée, mais d’un centre communautaire, n’est-ce pas, Daisy ?

Daisy Khan : Oui, c’est un centre communautaire, avec un espace de prière à l’intérieur.

Joy Behar : Avec un espace de prière.

Pamela Geller : Un espace de prière est une mosquée. C’est une mosquée.

Échange tiré du Joy Behar Show, diffusé sur CNN le 26 mai 2010.

Lire la suite…

.

                                                                                                                                                                                                      

Les autres balcons de Beyrouth

MARS 14, 2012

Dans la plupart des immeubles libanais, les balcons des cuisines donnent sur une cour intérieure et communiquent entre eux. C’est le domaine des employées de maison.

J’ai passé l’année dernière à Beyrouth. Chaque jour à travers ma baie vitrée, j’apercevais des travailleuses domestiques, sur les balcons des immeubles d’en face. A mon réveil, elles étaient déjà là, à étendre le linge; et lorsque je fermais mes rideaux, même tard le soir, je pouvais encore deviner leurs ombres s’activer dans les cuisines. Ces femmes philippines, sri-lankaises, éthiopiennes, semblent infatigables. Qui sont elles ? A quoi peut ressembler leur quotidien dans ce pays dont elles ne connaissent que les arrières salles ? Lire la suite…

.

.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :